Here We Go !

« Les enfants des ténèbres et les anges de la rue ; t'apprendront tout ce que tu n'as jamais su »
 
Discord

Partagez | 
 

 Le gars aux cheveux blancs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Datenshi no Edo
Samouraï
Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2018
Age : 30
Localisation : Hé... Héhéhéhé... Héhé...


Carte d'Identité
Véritable nom :: Katsuto Kojima
Age : : 33 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Le gars aux cheveux blancs.   Sam 2 Juin - 22:09

 
Le gars aux cheveux blancs

Ces derniers temps, le quartier était des plus calme. Et chacune de ses rondes se résumait à guider quelques touristes égaré ainsi qu’à prendre la pose pour quelques photos histoire de les contenter. Ba oui. Touristes heureux, touristes dépensiers. Et s’ils allaient vider leur porte monnaie chez les commerçants, c’était tout bénef. Kats’ se tenait bien droit, laissant son regard glisser sur les environs, ne voulant laisser aucun détail lui échapper. D’autant plus qu’aujourd’hui c’était plutôt animé. Certaines rues d’ailleurs lui était interdite. Avec Uma, c’était plutôt dangereux de s’engager dans une foule compacte. Même si son cheval était d’un calme et d’une confiance Olympienne, il ne valait mieux pas tenter les Yokai. Les patrouilles a pied s’occuperaient sans doute plus de ces zones de toute façon.

Le Samouraï avait finalement arrêté sa monture sur un coin de rue, afin d’observer les allez et venue de cette foule. Pourquoi autant de monde ? C’est que cela faisait plusieurs jours que le soleil brillait, et puis il lui semblait avoir entendu parler d’une petite animation organisé par les Geishas extérieurs au gang. Dommage pour lui, cela tombait pile poil sur son horaire de ronde. Sans perdre plus de temps, il fit repartir Uma, et entreprit d’emprunter le chemin du retour. Sans pour autant se relâcher. Ce n’était pas parce que l’écurie approchait qu’il pouvait se permettre de ne plus faire attention. Bien au contraire. Qui sait le genre d’abrutie qui pourraient avoir l’idée de pénétrer dans les écuries pour malmener leur bête ? On était jamais trop prudent. Mais, heureusement, une fois de plus, il n’y eut rien à signaler. Si ce n’était que cette foule s’étendait quasiment jusqu’aux écuries. Et bien et bien. Les commerçant auront surement une bonne journée.

Katsuto passa par l’arrière du complexe, histoire de pouvoir laisser Uma boire dans l’abreuvoir laissé à disposition en ces temps de chaleur. Ainsi, il n’aurait pas besoin d’attendre d’être enfin dans son box pour se désaltérer, d’autant plus que son cavalier souhaitait prendre soin de la bête avant de le laisser en paix avec sa paille et ses granulés. Il profita d’ailleurs que l’équidé étanche sa soif, pour retirer son casque. La vache, qu’est-ce qu’il faisait chaud… Pour sûr en rentrant, il ne manquerait pas de profiter d’une douche, avant de s’occuper de son armure. Il ne faudrait pas qu’elle en vienne à s’abimer. Une fois que le cheval termina de boire, il reprit les rênes d’une main, alors qu’il gardait son casque de l’autre, et lui fit reprendre sa marche pour se diriger vers la partie de l’écurie où se trouvait les quartiers d’Uma.
Seulement voila. Maintenant qu’il c’était détendu, qu’il avait désactivé son mode sentinelle, l’inattendu se produisit. Déboulant d’entre deux bâtiments, un jeune garçon fit son apparition. Kats’ eut tout juste le temps de faire stopper sa monture pour essayer d’éviter la collision… Uma quand à lui releva un instant la tête avant de la secouer en lâchant un long ronflement des naseaux. Lui non plus n’avait pas l’habitude qu’on déboule comme ça devant lui. Enfin, que l’on déboule ainsi devant lui dans les écuries. Le roux quand à lui se pencha sur le côté pour avoir un visuel de l’inconnu, constatant sa chevelure des plus atypique.

- Si vous espérez vous faire écraser par un cheval, c’est la bonne méthode à prendre… Mais j’ose espérer que ce n’était pas une tentative de suicide ? C’est pas vraiment une solution efficace… - Il haussa un sourcil, alors que son cheval laissait échapper un léger ronflement, comme blasé par sa pseudo blague - Vous n’avez rien au moins ?

Oui bon, ce serait un peu con de blesser quelqu’un par ici. Mais d’où est-ce qu’il pouvait venir ce con d’ailleurs ?! Et qu’est-ce qu’il venait foutre ici ?! De la surprise, il était donc passé à l’inquiétude avant qu’une légère lueur de suspicion ne vienne se glisser dans ses iris rendu doré par la présence du soleil…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

I'm a SAMURAI !
"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours." ∞ - Journal - Kojima'Grid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Hacker
Messages : 251
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 100
Localisation : Hey man have you seen her around, have you seen her today ?
Autres comptes : Freak ; Ulysse Alvarez


Carte d'Identité
Véritable nom :: ... ?
Age : : 19 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   Mer 6 Juin - 0:18

L3 g4r5 4ux ch3v3ux bl4nc5
GH0ST & Katsuto Kojima
Il faisait beau, ce jour là. Ni trop chaud, ni trop froid, ni trop de soleil mais pas uniquement des nuages, c'était un temps parfait et même le rat d'informatique s'était décidé à pointer dehors le bout de son museau.

Ne souhaitant pas prendre le métro, elle avait remonté la grande Electric Avenue à pied jusqu'à parvenir à Tokyo Funka, écoutant de la musique particulièrement éclectique alors qu'elle profitait d'une balade dans la ville du changement perpétuel... Et c'est enfin quand elle avait été en vue du quartier japonais à l'aspect antique que les choses s'étaient particulièrement dégradées.

Était-ce une période de vacances scolaires ou de soldes dans les agences de tourisme ? GH0ST n'aurait su le dire, mais le résultat était bien là : elle qui était venu profiter des bâtiments traditionnels, des spectacles et même des mets japonais traditionnels s'était bientôt retrouvée coincée devant et derrière une foule de touristes avides de connaissances, de photos et de souvenirs à ramener; tout les spectacles des Geishas étaient complets, la plupart des magasins étaient bondés, et même les habitants du quartier, en tenue traditionnelle, étaient arrêtés pour prendre une photo avec quelques vacanciers un peu trop enthousiaste. Tout le monde guettait la même chose : l'apparition des légendaires samouraïs du quartier, le rare gang qui n'était pas vu à mal par les civils d'Avalon.

Tout le monde... Sauf peut-être GH0ST. L'androgyne n'était pas habituée à la foule et n'aimait pas les grands bruits, aussi se trouvait-elle particulièrement "bien" servie tandis qu'elle essayait en vain de traverser un groupe entièrement composés d'individus en shorts bleus, parvenant finalement à se glisser entre la foule et le mur d'un bâtiment. Elle n'avait plus qu'un but en tête : avorter la mission et retourner chez elle, voire se trouver un coin calme où elle pourrait reprendre son calme loin des meutes... L'oeil bleu à l'affût, GH0ST se faufilait dans une rue un peu plus petite quand elle vit venir vers elle l'effroyable marée de touristes qui s'avançait.

Incapable de la traverser - il n'était pas difficile de se rendre compte qu'il s'agissait là d'une tache impossible, le hacker bifurqua sur le premier chemin à sa gauche, passant entre deux haies particulièrement bien entretenues... Et découvrant un endroit fabuleusement calme, petite bulle de fraicheur où parvenait au loin les différents brouhahas créés par les spectacles et les animations.

Entouré d'arbres et d'un peu de verdure, cet endroit semblait aussi hors du temps que le quartier ne l'était face à la ville, et la civile ne pu s'empêcher de faire quelques pas avec une certaine curiosité doublée d'un désir de trouver la sortie la plus proche. Elle distinguait à plusieurs mètres devant ce qui ressemblait à une carrière de sable et... Était-ce des écuries ? Voila qui n'était pas bon si- GH0ST s'immobilisa brusquement, comme si toutes les articulations de son corps s'étaient changées en métal rouillée. Un cheval venait de brusquement débarquer devant elle sans qu'elle ne l'ai repérée et... Oh non, il était monté. Par un samouraï. La jeune femme lâcha la bête du regard pour poser ses yeux bleus sur l'homme qui la montait. C'était un Datenshi no Edo... Un japonais roux, soit dit en passant, mais...

- Si vous espérez vous faire écraser par un cheval, c’est la bonne méthode à prendre… Mais j’ose espérer que ce n’était pas une tentative de suicide ? C’est pas vraiment une solution efficace…

Qu'est-ce que... Elle, se suicider ? Mais non c'était - oh, c'était de l'humour... Ou une menace, vu le ton employé. Me valait ne pas faire trop de vague devant un homme légalement autorisé à se promener armé. Le ton calme et aussi respectueux qu'elle le pouvait, GH0ST prit la parole.

- Veuillez m'excuser Monsieur, je suis rentrée ici sans faire exprès, en cherchant à échapper à la foule...


Le regard de l'androgyne glissa sur la monture du guerrier... Bon sang, elle avait rarement eu l'occasion de voir un cheval d'aussi près : c'est vrai qu'il s'agissait d'une créature aussi atypique que superbe.

- Vous n’avez rien au moins ?

Deux yeux bleus se reposèrent sur le samouraï et découvrirent avec un certain étonnement des yeux étrangement colorés et des sourcils froncés.

- Tout va bien, merci; je suis navrée si j'ai pu vous surprendre en déboulant ainsi...


Eh bien, quelle politesse ! On ne pourrait au moins pas lui enlever cela... Ni son air un peu ennuyé qui ne s'inventait pas. Allez, si tout se passait bien elle n'aurait pas d'ennuis...

_________________



Merci à Raven pour cette superbe signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Datenshi no Edo
Samouraï
Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2018
Age : 30
Localisation : Hé... Héhéhéhé... Héhé...


Carte d'Identité
Véritable nom :: Katsuto Kojima
Age : : 33 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   Mer 6 Juin - 15:56

 
Le gars aux cheveux blancs

Le jeune homme face à lui prit alors la parole, après sa tentative loupé de faire un peu d’humour. Il restait des plus polis, s’excusant tout en expliquant qu’en faites, il cherchait à échapper à la foule. Ah ! Il pouvait bien comprendre. Lui-même n’était pas très à l’aise en ville aujourd’hui. A ce demander par quel mouche les touristes avaient été piqué. Enfin. Il lui demanda donc si tout allait bien, et celui-ci répondit que oui, tout en s’excusant de nouveau. Ah… okay. Katsuto haussa un sourcil. Celui-là ne semblait pas spécialement dangereux, ou alors il jouait plutôt bien son rôle. Il voulut lui montrer la sortie, mais… Il avait bien vue que la foule commençait à prendre un peu trop d’ampleur. Il valait mieux peut-être attendre que tout ce calme pour l’aider à repartir, s’il n’aimait vraiment pas cette foule. Mais en attendant… Hm…

Le Samouraï tapota un peu l’encolure de son cheval, avant d’en descendre, mettant pied à terre. C’était toujours étrange cette sensation, de retrouver appuie sur ses pieds après avoir passé un long moment à cheval. Après avoir bien callé les rennes au niveau de la selle il se tourna vers l’inconnu, laissant le cheval « libre », bien qu’il ne bougea pas de sa place, attendant sagement …

- Ne vous excusez donc pas, Uma n’est pas facilement effrayé, heureusement… Alors la situation était bien plus dangereuse pour vous…

S’il avait un cheval qui s’effrayait facilement, Jamais il n’aurait put faire ses rondes en ville avec lui. Mais l’animal avait été désensibilisé à pas mal de chose, et avec le travail que Kats avait fait, Uma lui faisait entièrement confiance. Ou presque. Parce que oui, parfois il se rebellait. Mais c’était dans des situations exceptionnel, plus que devant quelqu’un qui déboulait de derrière un bâtiment.

- Venez, je vais vous montrer la sortie. Je reviens de là, vous devriez pouvoir partir sans subir la foule.

Il le laissa passer, en poussant un peu les fesses d’Uma, puis se mit en route pour le raccompagner jusqu’à l’ouverture par laquelle il était entré. Le cheval, quand à lui resta sur place, soufflant un instant tout en prenant une posture de repos en attendant la suite. Il savait que tant qu’il avait sa bride, il se devait de rester sur place.
Katsuto s’avança vers l’extérieur de l’écurie pour lui expliquer rapidement le chemin à prendre pour contourner la folie ambiante, mais une fois sur la route, il ne put que constater qu’au tournant, les touristes commençaient à s’amasser. Ah… Heu… Il regarda ça avec les yeux ronds, avant de se dire que peut-être, il ferait mieux de rester hors de leur vue. Sait-on jamais. Il n’avait pas spécialement envie de voir tout ces gens débarquer ici. Il rebroussa donc rapidement chemin, et vint se gratter la nuque, plutôt embêté pour l’inconnu.

- Je crains que nous soyons cerné.

Disons donc que la situation devenait de plus en plus… Heu… Etrange ?… Oui. C’était sans doute le mot qu’il y avait de mieux à utiliser. Il avait déjà vue la foule dans son quartier, mais à ce point, jamais. Surement un mélange de pas mal de chose au final, qui faisait que… Enfin. Il n’allait pas larguer le jeune homme là dedans, surtout en sachant qu’à la base, il souhaitait fuir le monde. Puis, lui-même n’aurait pas spécialement aimé d’être perdu au milieu de… heu… Ce bordel. Il plaignait sincèrement ses collègues resté sur le front.

- Bon… hé bien… Je peux peut-être vous proposer quelque chose en attendant que ça se calme là bas. Si le cœur vous en fit, vous pouvez venir avec moi et m’aider à m’occuper d’Uma ? On pourra discuter, ça vous fera passer le temps.

Bon. Ça ne l’enchantait pas spécialement, à dire vrai. Mais c’était un moyen comme un autre de garder un œil dessus. Au cas ou. Et puis… Ba… S’il était réellement inoffensif, ça lui ferait une nouvelle rencontre.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

I'm a SAMURAI !
"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours." ∞ - Journal - Kojima'Grid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Hacker
Messages : 251
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 100
Localisation : Hey man have you seen her around, have you seen her today ?
Autres comptes : Freak ; Ulysse Alvarez


Carte d'Identité
Véritable nom :: ... ?
Age : : 19 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   Dim 10 Juin - 18:57

L3 g4r5 4ux ch3v3ux bl4nc5
GH0ST & Katsuto Kojima
GH0ST observa les actions du samouraï qui lui faisait face, se questionnant sur cette manière de coincer ainsi les rennes de l'animal. N'allait-il pas bouger s'il restait seul et en liberté ? Les Datenshis possèdaient-ils des animaux assez bien dressés pour avoir à jamais perdu ne serait-ce que l'envie de se déplacer quand ils se retrouvaient sans personne pour les guider ? Voila des questions qui lui titillait le circuit mais qu'elle ne poserait pas... Ou peut-être uniquement à internet.

- Ne vous excusez donc pas, Uma n’est pas facilement effrayé, heureusement… Alors la situation était bien plus dangereuse pour vous…

Ce qui était plutôt logique, en y pensant : il n'y avait pas de voitures pour effrayer l'équidé dans ce quartier, mais les fanions colorés, les lanternes dansants dans le vent, le brouhaha des touristes, du quartier voisin, ou même les flashs des appareils photos étaient bien suffisant pour remplir ce rôle là... Oh tiens, donc son cheval se nommait Uma. Très bien.

- Venez, je vais vous montrer la sortie. Je reviens de là, vous devriez pouvoir partir sans subir la foule.

Le hacker hocha la tête, toujours polie avec l'inconnu.

- Merci, c'est très aimable de votre part.

Elle n'allait pas dire gentil pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas sûre que l'homme roux ne fasse pas cela uniquement pour se débarrasser d'elle, ce qui était entièrement compréhensible. Allez, avec un peu de chance elle pourrait rapidement fuir le quartier et retourner dans sa grotte urbaine; si elle devait sortir, désormais, elle s'occuperait de regarder via les caméras de la ville si les rues étaient pleines à craquer ou non !

Poussée à avancer, la civile se laissa faire et suivi le chemin du Datenshi no Edo, détaillant parfois sa tenue du coin de l'oeil, suivant le pas rapide de l'inconnu qui allait bientôt la faire sortir de cet endroit où elle n'aurait pas dû mettre les pieds. C'était tout de même étrange, cette attache au passé, mais à la fois très honorable et GH0ST ne pouvait que les admirer, eux qui permettaient à une ère révolue de renaître de ses cendres. Oh, les journaux avaient bien parlé de leurs multiples conflits avec le gang voisin, les Din Waves, mais c'était bien la première fois qu'elle pouvait mettre un visage, un physique, une entité sur ce nom qui n'était autrefois qu'un mot. ... Bon sang, il était tout de même très imposant et vachement classe.

Le chemin se fit en silence pour le hacker qui après avoir détaillé le samouraï se mit à regarder autour d'eux. Elle s'attendait à retrouver une rue dégagée, sûrement aussi petite que celle par laquelle elle était arrivée là, mais la porte de sortie était dans le même état que la porte d'entrée : des touristes commençaient à s'y répandre tel une marée vivante d’appareils photos, de souvenirs plus ou moins bons marchés, et de corps transpirants et fatigués par la marche. Bon, eh bien... GH0ST tourna ses yeux bleus vers son accompagnateur qui était revenu vers l'intérieur... Devait-elle le suivre ? Au pire, elle pourrait repartir et subir à nouveau la foule, mériter son droit de fuir la zone en survivant à ceux qui la arpentait ?

- Je crains que nous soyons cerné.

La civile quitta la petite entrée le plus discrètement possible pour retourner auprès de l'homme qui lui parlait. Voici qu'il avait l'air bien soucieux, jouant avec la pointe de poils qui ornait son menton... Et GH0ST ne voulait pas l'ennuyer plus que cela.

- Au pire, je peux toujours retourner affronter la foule, je parviendrais peut-être à sortir du quartier...

Après avoir été ballottée dans tout les sens par les courants touristiques, peinant à reprendre une bouffée d'air mais, s'il le fallait vraiment... Elle pourrait peut-être même parvenir à s'enfuir avant que la vague n'atteigne et ne dépasse l'entrée.

- Bon… hé bien… Je peux peut-être vous proposer quelque chose en attendant que ça se calme là bas. Si le cœur vous en dit, vous pouvez venir avec moi et m’aider à m’occuper d’Uma ? On pourra discuter, ça vous fera passer le temps.

GH0ST arbora un air surpris qu'elle ne parvint absolument pas à dissimuler.

- Vous êtes sûr que vous ne préférez pas plus tôt que je m'en aille ? Je ne souhaite pas vous causer de soucis ni même vous ennuyer.

L'homme était intimidant, elle avait l'impression de lui forcer la main, et puis surtout, elle ne s'était jamais occupé d'un cheval et ses contacts directs avec des animaux réels devaient se compter sur les doigts d'une main.


_________________



Merci à Raven pour cette superbe signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Datenshi no Edo
Samouraï
Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2018
Age : 30
Localisation : Hé... Héhéhéhé... Héhé...


Carte d'Identité
Véritable nom :: Katsuto Kojima
Age : : 33 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   Sam 16 Juin - 9:07

 
Le gars aux cheveux blancs

Quoi ? Qu’est-ce qu’il avait dit ?… Pour le coup il ne comprit pas vraiment pourquoi cet air surpris. Enfin si, en faites. Il oubliait parfois que son air n’était pas forcément engageant. C’était d’ailleurs souvent les inconnus et les ptits nouveaux du gang qui le lui rappelait. Si ça l’embêtait ? Oh non. Ça l’amusait en faites. Lui qui n’avait jamais blessé qui que ce soit… Enfin si, il y avait ce voleur l’autre jour, mais… Il c’était blessé tout seul en voulant fuir quand il l’avait vue rappliqué avec son cheval. Descendre des escaliers en courant, c’était pas vraiment l’idée du siècle.

- Vous êtes un Dins pour être aussi pressé de partir ?…

Il haussa un sourcil. C’était vrai que l’idée lui avait effleuré l’esprit, du fait de son look. Enfin non. Du fait de sa mèche bleu. Même si pour être honnête, il voyait les Dins bien plus exubérant qu’une pauvre mèche bleu. Même s’il fallait bien avouer que sa chevelure blanche était assez… Atypique. Mais il avait ce souvenir d’avoir déjà lue dans un de ses livres que ça arrivait parfois. Au naturel. Et puis, question coloration capillaire étrange… Il était pas spécialement bien placé pour faire un quelconque reproche.

- Si vous restez avec moi ça devrait aller. Je pense que le temps de s’occuper d’Uma, un des deux côtés devraient se libérer. J’imagine…

Ouai… Normalement. L’an dernier il y avait eut une journée folle aussi. Enfin. Sans doute moindre. Mais il était resté tranquillement chez lui puisqu’il avait choppé un rhume carabiné grâce à sa nièce qui lui avait refilé les microbes. Tousei lui avait raconté avoir été coincé au milieu de la foule avec sa jument, à ne rien pouvoir faire et à espérer que sa monture reste calme jusqu’au bout. Ils avaient bien un règlement qui stipulait d’éviter les sortie à cheval dans ce genre de cas. Mais… Quand la foule arrive d’un seul coup…

Katsuto tourna la tête vers sa monture, qui était à moitié endormit en attendant la suite des choses, la tête dans la ligne de son dos, les oreilles en âne, et l’une de ses jambes arrières légèrement sans appuie. C’est là qu’il se rendit compte d’une chose. Peut-être que cet invité surprise avait peur des chevaux ?… Il c’était souvent retrouvé confronté à ce genre de situation lorsqu’il parcourait les villes. Mais les touristes n’étaient pas enfermé dans une écurie. Il posa alors son regard doré par le soleil sur cet inconnu avant de laisser de nouveau sa voix se faire entendre.

- A moins que vous ayez peur des chevaux ?

Si c’était le cas… Il était enfermé en enfer dis donc. Même s’il était sûr que la majorité devait-être au prés à cette heure-ci. Ou peut-être au manège pour profiter de l’ombre et de la fraicheur du lieu.

Un ronflement fort se fit entendre, et lorsque le Samouraï regarda son canasson, celui-ci secouait la tête en le regardant du coin de l’œil. Ah… Oui, bon. Uma commençait à s’agacer, et à raison.

- Enfin. Faites donc comme vous le souhaitez. Si vous voulez partir allez-y. Si vous préférez attendre alors suivez moi.

Il regarda l’inconnu durant un instant, avant de se remettre en mouvement, allant rejoindre l’équidé ravis de voir que les choses bougeaient enfin. Pas qu’il en avait marre d’avoir tout se barda sur le dos mais… C’était tout comme.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

I'm a SAMURAI !
"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours." ∞ - Journal - Kojima'Grid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Hacker
Messages : 251
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 100
Localisation : Hey man have you seen her around, have you seen her today ?
Autres comptes : Freak ; Ulysse Alvarez


Carte d'Identité
Véritable nom :: ... ?
Age : : 19 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   Mer 20 Juin - 17:12

L3 g4r5 4ux ch3v3ux bl4nc5
GH0ST & Katsuto Kojima
- Vous êtes un Dins pour être aussi pressé de partir ?

L'air dont le visage du samouraï se retrouva affublé inquiéta quelque peu le hacker qui lui faisait face. Il la prenait pour... Un Din ? GH0ST se souvenait qu'ils étaient considérés comme les ennemis des Datenshis, aussi ce n'était pas quelque chose de particulièrement souhaitable pour elle, mais surtout... Elle avait beau connaitre un ou deux Dins, et encore, de loin maintenant, ce n'était pas pour autant qu'elle soutenait ce genre de groupe... Enfin. L'idée d'entrer dans un gang, d'avoir des gens avec soi, des... amis, une bande d'amis même, tout ça la faisait bien rêver... Mais pas les Din Waves, qui même s'ils semblaient, disons, amusants, étaient bien plus vifs et bruyants qu'elle n'aurait jamais pu l'apprécier...

- Un din wave ? J'ai l'air aussi excitée et irrespectueuse qu'un din wave ? Vous m'en voyez désolée, mais pour le coup je suis juste une civile normale.

Elle tachait de prendre un ton entre l'étonnement et l'amusement.

- Si vous restez avec moi ça devrait aller. Je pense que le temps de s’occuper d’Uma, un des deux côtés devraient se libérer. J’imagine…

Bon, eh bien, elle pouvait toujours faire ça effectivement... L'androgyne hocha la tête pour répondre au Datenshi favorablement, mais celui-ci s'était déjà retourné vers sa monture qui attendait là où ils l'avaient laissée. Effectivement, elle n'avait pas bougé d'un poil par rapport à la dernière fois ! Est-ce que ces animaux se dressaient comme des chiens, par exemple ?

- A moins que vous ayez peur des chevaux ?

La question apparut d'un coup et GH0ST qui observait l'animal tourna soudainement la tête vers l'homme... Qui était en train de la fixer avec des yeux un peu étrange. Tout de même, c'est sûr que ses couleurs n'étaient pas banales pour un japonais... Elle n'était pas au courant que les samouraïs furent adeptes des colorations mais bon, après tout... Il faudrait qu'elle se renseigne mieux sur les gangs une fois rentrée chez elle. Si elle rentrait un jour.

- Je n'en avais jamais vu d'aussi près, c'est tout, ne vous inquiétez pas pour moi.

Est-ce que les chevaux étaient des animaux assez rancuniers et tatillons pour en vouloir à une personne qui avait manqué de leur rentrer dedans ? Bah, avec un peu de chance cela dépendait du caractère et ce dénommé Uma en avait un bon... Tout de même, c'était un animal franchement fascinant... Qui ronflait fort ?

- Enfin. Faites donc comme vous le souhaitez. Si vous voulez partir allez-y. Si vous préférez attendre alors suivez moi.

GH0ST posa ses yeux clairs sur l'homme qui lui tournait le dos pour s'éloigner, puis resta là à regarder un instant derrière elle, en direction de la rue. Elle pouvait toujours entendre le brouhaha causé par les visiteurs, mais sa timidité et sa gêne et ses difficultés sociales et tout le reste lui murmuraient qu'il fallait mieux s'en aller tout de suite. D'un autre côté... Elle avait passée sa vie à imaginer des variantes de l'univers où des choses géniales lui arriveraient, en prenant bien soin de toujours ignorer les probabilités que quelque chose lui arrive réellement...

C'était un peu l'occasion là, non ? Reportant le regard sur l'écurie, GH0ST se passa une main sur la nuque et la remonta sur son crâne pour soulever un instant ses cheveux, car elle savait que c'était ce que faisait les gens nerveux et qu'elle avait finit par assimiler l'action et le sentiment... Et elle se mit en route pour rattraper le samouraï roux avant qu'il ne fut trop loin ou qu'il s'en fut partie dans une des aires de l'écurie qu'elle ne connaissait pas. Après tout, si elle pouvait aider l'individu qui lui avait permis d'échapper à la foule, ce serait un peu comme un remboursement, non ?


_________________



Merci à Raven pour cette superbe signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le gars aux cheveux blancs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gars aux cheveux blancs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dreamland ? y'a des gars balèzes ici ?
» Cheveux doux et brillants
» 01.01/30.L.Les enfants de la télé
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]
» cheveux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Here We Go ! :: RPG Quartiers : Est :: Tokyo Funka :: Écurie des Datenshi-
Sauter vers: