Here We Go !

« Les enfants des ténèbres et les anges de la rue ; t'apprendront tout ce que tu n'as jamais su »
 
Discord

Partagez | 
 

 Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Civils
Avocat de la Défense
Messages : 21
Date d'inscription : 10/11/2016


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   Dim 3 Juin - 20:33

Katsuto Kojima & Lewis E. N'Rocil...
Le Sabre du Samouraï

Lewis venait tout juste d'arriver dans le quartier de Tokyo Funka. Lui qui y venait habituellement pour s'y reposer et profiter de l'atmosphère aussi unique que calme de ce lieu, il n'avait pas cette chance cette fois-ci. Non. Pour une fois, c'était le travail qui l'amenait ici.

Teruo Maruyama.

C'était le nom de son client. Un Datenshi No Edo. De tout les gang dont l'avocat avait entendu parlé, c'était bien le dernier dont il pensait un jour devoir défendre un membre. De ce qu'il en avait entendu, c'était un gang fermé, voire sectaire, oui, mais il n'était pas dans leurs habitudes de chercher les ennuis. Au contraire. Ses membres semblaient simplement vouloir qu'on les laisse tranquille et qu'on respecte leur manière de vivre. Des demandes parfaitement respectables donc. De ce qu'avait entendu Lewis de la part de ses contacts des forces de l'ordre, il semblait aussi qu'il leur arrive de s'allier avec la police et qu'ils avaient une dent contre les Din Waves. Bien. Déjà qu'il ne criait pas sur tout les toits qu'il participait à certaine de leurs fêtes, autant pour conserver une certaine image que parce qu'il n'approuvait pas tout les fait et gestes de ce gangs. Là, c'était certain qu'il n'allait même pas y faire référence. A moins bien sur que les pistes de son affaire ne les mène vers eux. Ce qui ne serait pas étonnant en réalité vu que les Din avaient l'air d'apprécier jouer avec les nerf des Japonais. Lewis soupira en y repensant. Et une chose de plus qu'il pouvait ajouter au chose qu'il ne cautionnait pas chez les fêtards.

Enfin bref ! Pour revenir sur son enquête, il s'agissait d'une affaire de meurtre. Un homme avait été retrouvé mort, un sabre japonais enfoncé dans le ventre. Autrement dit, les forces de l'ordre n'avait pas cherché très longtemps pour trouvé une communauté à accusé. Ils avaient mené leur petite enquête et Teruo avait eu le malheur de n'avoir aucun alibi et d'avoir été reconnu par des gens qui, apparemment, l'avait vu traîner dans la zone du meurtre à peu près au moment de celui-ci. Le suspect parfait. L'enquête était toujours en cours mais M. Maruyama avait eu le réflexe de demander un avocat le plus tôt possible histoire de préparer sa défense de manière efficace. L'affaire avait atterri sur le bureau de Lewis et intrigué il l'avait accepté. Après un échange avec son client, qui avait un sang-froid remarquable par rapport à ce qu'il avait l'habitude de voir, ses pas l'avait amené au quartier Japonais. L'avocat avait demandé à être tenu au courant de l'avancer de l'enquête de la part de ses collègues de la police et avait pris la décision de se renseigner un peu sur son client... Ainsi que sur ceux qu'il côtoyait. D'après son client, les armes de Datenshi était faite par un maître forgeron et était signé. Mais celle retrouvée... Et bien, elle était toujours entre les mains de la police en train d'être inspecté, mais il n'y avait pas la moindre trace d'un quelconque sceau.Or, il y avait bien une personne dont l'épée n'était pas marqué. Teruo doutait sincèrement que son camarade soit lié de près ou de loin à ce meurtre, comme il ne cessait de répéter qu'aucun Datenshi ne se serait laisser aller à de pareil bassesse. C'était une tache à leur honneur et le souligna bien.

Lewis obtint néanmoins le nom de cet homme au l'épée sans sceau ainsi que son adresse et s'y était rendu. Et il était là, à Tokyo Funka, devant sa porte d'entrée. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il soit chez lui. Se redressant, il prit une inspiration et toqua à la porte, attendant patiemment qu'on vienne lui ouvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Datenshi no Edo
Samouraï
Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2018
Age : 30
Localisation : Hé... Héhéhéhé... Héhé...


Carte d'Identité
Véritable nom :: Katsuto Kojima
Age : : 33 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   Dim 3 Juin - 22:55

 
Le Sabre du Samourai

- Sumie, tu devrais vraiment penser à commencer tes devoirs…

Katsuto fit glisser quelques petites larves dans l’aquarium du poisson avant de se tourner vers sa nièce. Celle-ci n’avait même pas réagis à ses mots, ne serais-ce qu’un instant. Son casque vissé sur les oreilles, elle mimait un musicien en train de faire de la guitare alors qu’elle battait la mesure du pied tout en remuant la tête dans tout les sens. Bon. Elle avait encore mit son casque à fond visiblement. Le Samourai lâcha un soupire avant d’aller vers elle et de lui retirer son casque. Et alors qu’elle lâchait un « Hey ! » de protestation, la musique s’échappa de l’objet…

♪ …WE’RE ALL LIVING IN AMRIKA, AMERIKA IST WUNDERBAR. WE’RE ALL LIVING IN AMERIKA, AMERIKA, AMERIKA… ♫

L’adolescente attrapa rapidement son casque avant d’éteindre son Ava’Grid, et donc la musique par la même occasion. Le tout sous les yeux ronds de son oncle.

- Hééé bien… Ton père est au courant que tu écoutes ça ?
- T’es dingue toi ! Il me tuerait ! Tu lui dis pas hein ?
- Et comment je ferais pour le lui dire ?
- …
- Mais faut que tu te mettes au travail maintenant.

L’ado protesta un peu mais finit par prendre son sac et s’installa à table avant d’y vider le tout. Elle se mit rapidement au travail, sous le regard curieux du chat qui venait de s’installer à côté d’elle, les mouvements de son crayon semblant bien l’inspirer.
Le roux laissa échapper un sourire, et se tourna vers son armure. Pendant que Sumie bossait ses cours, lui s’occuperait de son armure. Vue les prix, il avait tout intérêt à ce qu’elle reste en état.

_____

Les heures passèrent ainsi, tranquillement, l’une bossant ses devoirs, l’autre terminant son nettoyage. Son armure lui prenait du temps, beaucoup de temps. Mais bon. Ce n’était pas vraiment une punition pour lui. Sumie, elle, finit par se lever, rangeant rapidement ses affaires dans son sac avant de reprendre son casque.

- Kats’, j’y vais ! Sinon je vais être en retard pour les cours. A ce soir !
- Fait attention à toi surtout.

Elle lui tira la langue avant d’aller enfiler ses chaussures laissé devant la porte et s’extirpa de l’appartement, partant en courant après avoir refermé derrière elle. Katsuto vivait en appartement. Mais il avait eut la chance de trouver ses quartiers au rez-de-chaussé du dit bâtiment. De ce fait, sa porte d’entré donnait directement sur l’extérieur, et il possédait une espèce de mini jardin qui séparait son humble demeure de la rue, sans pour autant que cela soit clôturé. Cette petite zone de verdure appartenant à la résidence. L’endroit n’était pas très loin des écuries non plus, étant presque à mi-chemin entre celle-ci et le Dojo. Autant dire que le lieu devait héberger d’autre membre du Gang.

Quoi qu’il en soit, quelques courtes minutes après le départ de Sumie, quelqu’un frappa à la porte. Tiens ?… Avait-elle oubliée ses clefs ?… Il regarda vite fait autour de lui, sans les apercevoir, avant d’aller ouvrir sa porte d’entré -coulissante en somme.

- Qu’est-ce que tu as encore…. Oh…

Et oui. Alors qu’il s’apprêtait à railler sa nièce pour son oublie et sa petite tête de poisson rouge, il se retrouva face à un homme qu’il ne connaissait pas. Un type un peu plus grand que lui d’ailleurs. Étranger à Tokyo Funka à n'en pas douter.

- Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre, j’en suis navré…

S’il parut un instant amicale, il reprit rapidement son air habituel, par réflexe.

- Que puis-je faire pour vous ?

Est-ce un de ses nouveaux voisins bizarre qu’il n’avait encore jamais vue qui venait demander un peu de sucre ou de sel ? Pour le coup il en doutait. Peut-être étais-ce en rapport avec leur camarade accusé de meurtre, cette histoire bizarre qui c’était répandu parmi tout les Datenshi ?…  Ouai. Ça devait sans aucun doute avoir un rapport avec ça. Sinon pourquoi un inconnu viendrait frapper chez lui ? D’habitude on lui fichait la paix au rouquin.

- C’est pour Maruyama ?

Une enquête pour savoir comment était son camarade de gang sans doute. Il ne voyait pas vraiment d’autre raison qui pousserait quelqu’un à venir le voir pour ça… Alors il se décala et l’invita à entrer, tout en lui présentant un endroit où retirer ses chaussures. Et bien entendu, Mono, le Bobtail Japonais c’était approché pour venir accueillir le nouveau venue.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

I'm a SAMURAI !
"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours." ∞ - Journal - Kojima'Grid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civils
Avocat de la Défense
Messages : 21
Date d'inscription : 10/11/2016


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   Mar 5 Juin - 1:31

Katsuto Kojima & Lewis E. N'Rocil...
Le Sabre du Samouraï

On ne tarda pas à lui ouvrir. Un homme apparut derrière la porte. Un homme qui, de toute évidence, s'attendait à quelqu'un d'autre. Lewis n'en tint pas compte, il se contenta d'un hochement de tête compréhensif lorsque l'homme s'excusa. Après tout, l'avocat venait de s'inviter chez lui, il ne serait certainement pas permit de lui faire une remarque déplacé sur son comportement. Quoi qu'il en soit, son interlocuteur finit par lui demander la raison de sa présence et alors que Lewis s'apprêtait à lui répondre, l'homme déduisit de lui même.

- C’est pour Maruyama ?

L'homme au cheveux noir approuva d'un mouvement de tête.

- Vous êtes perspicace.


Son interlocuteur l'invita donc à entrer et Lewis suivit son regard vers un endroit où, de toute évidence, il fallait laisser ses chaussures. L'avocat n'était pas très au fait de la culture Japonaise. Néanmoins, il lui semblait que, effectivement, il était de coutume de toujours retirer ses chaussures et de les déposer dans un endroit précis. Que l'on soit un habitant de la maison ou un inviter. Ce n'était pas vraiment dans les habitudes de Lewis de se déchausser en entrant chez les gens, encore moins des inconnus. Cependant, lorsque l'on va chez quelqu'un, la moindre des politesse c'est de ne pas faire de vague et de faire un effort pour s'adapter à ses habitudes. En tant qu'invité, et en plus que de ça, un invité qui s'imposait quelque peu, Lewis n'avait pas l'intention de déranger davantage ou de se montrer désagréable. Sans broncher, il retira donc ses chaussures à l'endroit qu'on lui avait indiquer.

Du coin de l’œil, il lui semblait avoir aperçu une boule de poil qui s'approchait mais il préféra ne pas trop en tenir compte. Au lieu de ça, il reporta rapidement son attention sur le propriétaire de la demeure.

- Je vous rassure, je ne vous dérangerai pas longtemps. Je voudrais simplement vous poser quelques questions si vous me le permettez.

Lewis fit une courte pause, semblant se rappeler qu'il avait oublier les bases de la politesse.

- Mais avant tout, permettez moi de me présenter. Maitre Lewis Etienne N'Rocil. Je suis l'avocat de M. Maruyama. Et si mes informations sont justes, vous devez être M. Kojima.

Du moins, c'était le nom que lui avait donné son client. ... A moins qu'il ne se soit trompé d'adresse ou qu'il ai mal entendu.

- Je ne sais pas si vous êtes au courant de toute l'affaire aussi je me permet de vous faire un petit résumé. Nous avons retrouvé un corps dans lequel était planté un sabre qui, de toute évidence, ressemble à l'un des vôtres. De part son appartenance au Datenshi No Edo, son absence d'alibi et sa présence sur les lieux du crime dans un horaire avoisinant l'heure de celui-ci, M. Maruyama a été placé en tant que suspect principal de l'enquête.

Et pour l'instant, voilà où en était l'affaire. Oui, pour l'instant. Car Lewis entendais bien changer les choses et prouver l'innocence de son client. ... Pourvu qu'il le soit réellement, innocent. Mais il n'avait aucune raison d'en douter : le samouraï que l'on avait arrêté n'avait pas le comportement d'un meurtrier paniqué qui tente de cacher ses traces. Ou alors, c'était un excellent acteur. Quoi qu'il en soit, l'enquête n'était toujours pas finie. Et tant que c'était le cas, il était parfaitement possible de trouver d'autre suspects.

- C'est là que j'interviens.

Fit Lewis sur un ton calme.

- Sans vouloir dénigrer mes collègues des force de l'ordre, j'ai une tendance à me mêler de ce qui ne me regarde guère et à toujours mener une part de l'enquête de mon côté. Une part qui ne consiste pas à trouver un coupable mais à prouvé que celui qu'il détienne actuellement est innocent.

Et dès lors que l'on changeait sa perspective sur l'enquête, certaine choses apparaissaient. C'était toujours intéressant à voir. En tant qu'avocat, le devoir de Lewis ne consistait pas à faire obstruction à la justice. Au contraire. Mais il se devait de la mener dans la bonne direction si elle se trompait de chemin. Et puis, c'était le genre de comportement qui montrait son investissement dans son métier.

- Je vous prie donc par avance de pardonner mon audace et mes questions si elles vous paraissent inadéquates. Je comprendrai également si vous préférez ne pas me répondre, rien ne vous y oblige et il n'est pas dans mes habitudes de m'imposer si on ne veut pas de ma présence.

D'un autre côté, maintenant que M. Kojima venait de lui ouvrir sa porte, il serait étrange qu'il le chasse tout de suite. Mais Lewis préférait se montrait prudent : certaines personnes se montraient ouvertes mais pour peu qu'on pose une question qui les mettait mal à l'aise, on se retrouvait chassé presque aussitôt. Au moins, là, il posait les choses à plat et son interlocuteur savait à quoi s'attendre tout comme il avait d'ors et déjà la possibilité de mettre un terme à la discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Datenshi no Edo
Samouraï
Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2018
Age : 30
Localisation : Hé... Héhéhéhé... Héhé...


Carte d'Identité
Véritable nom :: Katsuto Kojima
Age : : 33 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   Mer 6 Juin - 13:46

 
Le Sabre du Samourai

Kats avait donc laissé entrer l’inconnu, et avait fermé derrière lui, après qu’il ait confirmé ses soupçons concernant le motif de sa visite. Mais pour ainsi dire… Cela l’étonnait beaucoup. S’il connaissait Maruyama de nom, de visu’ et de réputation, il ne pouvait guère donner plus d’informations. Kats’ était en soit la dernière personne à venir interroger au sujet de son camarade de clan. A moins qu’il y ait une magouille et qu’ils essayaient de lui foutre le meurtre sur le dos pour se débarrasser de lui ?… S’il songea à cette idée, elle fut rapidement balayé. Ce n’était pas dans les habitudes des Datenshi, et encore moins dans leur intérêt. Il avait beau ne pas être 100% Japonais, il avait quand même était accepté, avait sut prendre le rang de Samouraï, et était très certainement l’un de ceux à prendre son rôle avec le plus de sérieux. Et s’il ne se considérait pas comme étant le Samouraï parfait, il ne pouvait pas dire non plus qu’il était un pur boulet.

Enfin. Il regarda cet homme ce déchausser avant de retourner auprès de son armure, pour terminer de la remettre correctement sur le buste qui la portait quand il ne l’utilisait pas. Ce fut donc en terminant cela qu’il écouta ce que l’homme avait à lui dire. Il commença par lui dire qu’il ne le dérangerait pas bien longtemps, qu’il souhaitait lui poser quelques questions avant de se présenter. S’il avait pensé avoir à faire à l’un des inspecteurs -qu’il ne connaissait pas- il fut plus ou moins surprit quand il lui fit savoir qu’il était l’Avocat de l’accusé. Oh ?… Puis il acquiesça pour répondre ça pseudo question, laissant ça voix s’élever un instant.

- Oui, c’est bien moi.

L’avocat reprit ensuite la parole, venant remettre sur la table le résumé de l’affaire, rien que le demi Japonais ne connaissait pas déjà en faites. Mais bon. Il ne pouvait pas lui en vouloir pour ça, que pouvait-il bien savoir de ce qu’il savait ? Enfin. Pendant qu’il disait cela, le samouraï termina de poser correctement les épaulettes, puis les gants en face du buste, pour finir par le casque qu’il posa au sommet. Voila qui était parfait. Un sourire léger glissa un instant sur ses lèvres alors qu’il était plutôt content du boulot, avant de reprendre son air habituel lorsqu’il se retourna pour regarder son invité surprise.

C’est là qu’il le vit. Le chat. L’animal c’était approché et entreprit de se frotter sur les jambes de l’avocat en ronronnant, cherchant l’attention et les caresses. Comme d’habitude en faites. Mais bon. Le roux savait que parfois, ce n’était pas au gout des gens, surtout lorsque l’animal en question avait les poils mi-long et qu’il avait la fâcheuse tendance de les laisser un peu partout. Tout en écoutant Lewis, il alla donc récupérer le chat pour le garder dans ses bras le temps de la visite de l’homme de Justice. D’autant plus que celui-ci annonçait vouloir prouver l’innocence de son camarade de clan. Kojima ne pouvait donc pas se retrouver hostile envers lui, c’était dans l’intérêt du gang. Pour préserver leur honneur, en somme. Lorsque l’homme termina donc de parler, s’excusant par avance pour les questions, Katsuto répondit avec calme et sans aucune animosité.

- Ce ne serait pas vraiment dans notre intérêt que de vous refuser ça. Je suis donc à votre entière disposition concernant cette affaire, si je peux être utile… Mais… - Il fit une légère moue puis reprit - A dire vrai, je ne sais pas vraiment ce que je peux vous apporter. J’ignore qui vous envoie à moi et dans quel but, mais je ne connais Maruyama que de vue et de réputation.

Cependant, il y avait plusieurs choses dont il était sûr. Étant donné les pré-requis pour entrer dans le gang, Katsuto doutait qu’une personne indésirable ait put entrer et obtenir le rang qu’il avait. A moins que les Datenshi soit bien loin de l’image qu’il s’en faisait ? Autant dire que cela aurait été assez… Étonnant, surtout qu’il était parmi eux quasiment depuis le début.

- Cependant je peux vous affirmer certaine chose. Toutes nos armes sont répertorié et détenu légalement. J’imagine que la police détient l’arme du crime, alors s’il devait appartenir à l’un d’entre nous… Ensuite, un Sabre est quelque chose d’important pour nous. Un Samouraï qui abandonne son sabre, que ce soit de cette façon ou d’une autre, n’est pas vraiment un Samouraï… Hm… Et puis… Je dois bien avouer qu’on serait bien stupide que de laisser une telle preuve sur place.

Il grattouilla par réflexe le haut de la tête de son chat, alors qu’il fronça un instant les sourcils…

- Et si Maruyama était réellement le coupable… Ce n’est pas un simple suspect que la police aurait, je pense, mais un deuxième cadavre.

Une menace ? Non, du tout. A ces yeux, un Samouraï qui aurait agit de la sorte, était entièrement déshonoré. Et qu’est-ce qu’il y avait de pire pour un Japonais de leur trempe que le déshonneur ? Rien. Et la seule façon de se racheter, c’était tout simplement de mettre fin à ses jours.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

I'm a SAMURAI !
"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours." ∞ - Journal - Kojima'Grid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civils
Avocat de la Défense
Messages : 21
Date d'inscription : 10/11/2016


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   Jeu 21 Juin - 22:54

Katsuto Kojima & Lewis E. N'Rocil...
Le Sabre du Samouraï

Au moins le samouraï semblait-il prêt à répondre au question de Lewis. ... Avec un chat dans les bras. Pourquoi pas. Ce n'était pas à un homme qui avait une véritable collection de déguisement, et dont le préféré était une licorne, qui allait le juger. L'important était que M. Kojima ne semblait nullement outré ou gêné par la présence de l'avocat. C'était aussi inhabituel qu'agréable et Lewis espérait que cela ne change pas trop.

Néanmoins, il ne pus s'empêcher de relever la remarque du samouraï concernant le fait qu'il serait stupide de laisser l'arme du crime à la vue de tous.

- Ce n'est pas une question de stupidité. Nous ne réagissons pas tous de la même manière face à un cadavre, encore moins lorsque nous en sommes responsable. Certains paniques et laissent des traces particulièrement visible. Mais là n'est pas la question
.


Il en avait déjà vu. Des gens qui, sous un coup de sang, s'en était pris à d'autres jusqu'à les tuer alors que ce n'était en rien leur volonté de base. Certains n'avaient même pas la force de fuir la scène de crime après s'être rendu compte de ce qu'ils avait fait. Enfin, il ne fallait pas exclure la cause de l'accident. Un meurtre accidentel avait de quoi faire paniqué et faire perdre tout calme au meurtrier en question. Il ne faisait alors plus attention à leur environnement, ils cherchaient juste à fuir la réalité. Même si, dans le cas présent, affirmer que le sabre avait atterri accidentellement dans le ventre de la victime aurait était peu convaincant.

- Le Sabre en question n'avait aucun sceau. J'ai cru comprendre que c'était quelque chose d'assez inhabituel pour un membre des Datenshi No Edo. J'ai aussi apprit que vous étiez une des rares personnes dont le sabre ne portait pas de sceau. Connaissez-vous d'autres gens dans cette situation ?

Cette absence de sceau était une piste bien maigre... Mais c'était tout ce qu'il avait pour le moment. Alors autant creuser davantage dans cette direction tant qu'il ne trouvait rien d'autre.

- Si cela peut vous rassurez, M. Maruyama  a mis un point d'honneur à m'assurez qu'aucun de ses compagnons d'arme ne pouvaient être responsable d'un tel crime. Malheureusement, si ce métier m'a bien apprit une chose, c'est qu'on ne connait jamais réellement les gens que l'on fréquente.


Les Datenshi étaient des guerriers d'honneur, Lewis n'en doutait pas. Mais malgré toute la maitrise dont ils pouvaient se targuer, nul n'est totalement maitre de ses émotions. Il ne semblait pas impossible à Lewis qu'un samouraï blessé dans son honneur ait pu se laisser aller à la colère. Improbable ? Oui. Déshonorant pour le Datenshi en question ? Certainement. Mais impossible ? Surement pas. Après...

- Savez-vous également si M. Maruyama avait des problème avec quelqu'un ? Un membre de votre groupe ou bien extérieur à celui-ci.

Après tout, nul doute que dans le monde d'aujourd'hui, n'importe qui avec une carte bleu pouvait se procurer un sabre japonais. Par contre, se balader avec... Non, ça c'était exclusivement réservé au groupe de samouraï semblait-il.

- Je sais que vous m'avez dit ne pas très bien le connaitre mais peut être avez-vous vu ou entendu quelque chose qui laisserait à penser qu'on veut se débarrasser de lui ?

Lewis n'excluait pas non plus la possibilité d'un coup monté. Malheureusement, il n'y avait pas énormément de gens qui pouvait en vouloir à un Datenshi... Bien sur, il y avait les Din Wave. Mais de là à commettre un meurtre pour envoyer un seul des japonais en prison... Non. Ça ne semblait pas coller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sabre du Samourai [Pv Katsuto Kojima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» Skin Samourai
» Et un sabre à réparer, un !
» RP avec Sabre Sauvage
» Petit sabre laser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Here We Go ! :: RPG Quartiers : Est :: Tokyo Funka-
Sauter vers: